de l’étendue des mesures de contrôle de la politique de rémunération des dirigeants


Il a été fait grand cas, à raison, des bonus et rémunérations démesurées accordées à des dirigeants de grandes entreprises au moment où celles connaissaient des difficultés financières majeures et qu’elles bénéficiaient d’un soutien de l’Etat et des nouveaux fonds ad hoc. Un tel comportement de dirigeants d’entreprises n’est évidemment pas trés « éthique » et peu difficilement s’expliquer que par des considérations d’intérêt purement individuel, au délà de tout considération sociale (de société) et sociétale (de la Société).

Ces comportements, d’une minorité certes, mais qui ont été relevés et relayés dans tous les médias ont jeté l’opprobre à tort sur les dirigeants d’entreprises, quels qu’ils soient. A tel point que le patron de la CGPME s’est fortement démarqué dans plusieurs décalrations des dirigeants des très grandes entreprises qui n’était pas du même monde que les entrepreneurs représentés au sein de sa confédération.
Sans disserter sur l’ensemble des tenants et aboutissants de cette polémique, il est ici juste question de s’interroger sur la contagion éventuelle de mesures de contrôle par les autorités, non plus seulement sur les entreprises qui ont bénéficier du soutien financier direct de l’Etat (ou de lignes de crédit) mais sur les entreprises qui ont l’Etat ou ses services comme principal client. 
Pure extrapolation, mais il ne faudrait pas que les errements de quelques personnes irresponsables – bien qu’étant à un niveau de responsabilité que l’on croyait justifié – puissent jeter le discrédit sur l’ensemble des grandes compagnies de notre pays et, partant, amener les autorités à demander plus de comptes ou de contrôles dés lors que les entreprises sont fournisseurs de l’Etat en matière de ..défense, travaux publics..ou, plus facile encore dans le prolongement des enièmes politique de régulation de dépenses de santé…d’industries de santé.
Un comportement et un engagement éthique n’est pas un palliatif à une situation ..il doit être un préalable, il doit être une anticipation dans la conduite des affaires, sans quoi, tout effort a posteriori passe pour de la gesticulation 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :