Recommandations concernant la formation des pharmaciens en éthique


En juillet 2012 l’Académie nationale de Pharmacie a publié un recommandation qui n’a été adressée que dans sa lettre de ce mois -ci.

Par cette  recommandation importante, l’Académie nationale de Pharmacie reconnaît le bien-fondé d’une initiation à l’éthique lors de la première année commune des études de santé (PACES).

Elle recommande

  • de mettre en place un enseignement d’éthique adapté aux différentes filières professionnelles du
  • pharmacien lors des deux dernières années de formation précédant l’entrée dans la vie professionnelle,
  • de définir un enseignement spécifique d’éthique, parallèlement à l’enseignement de la déontologie et des
    lois et règlements régissant la profession pharmaceutique, de façon à préparer les futurs pharmaciens à une
    approche éthique de leur exercice professionnel ; cette formation doit être axée sur le comportement
    humaniste, l’écoute et les relations à développer avec le patient ; elle devra aussi conduire le pharmacien à
    disposer d’une capacité d’adaptation aux évolutions sociétales entraînées par les progrès des sciences de la
    vie (bioéthique) et des sciences sociales (pharmaco-économie),
  •  de rendre cet enseignement obligatoire et d’en définir les modalités de validation,
  •  d’inclure un enseignement d’éthique dans le développement professionnel continu.

Ces éléments sont évidemment très positifs car plus la sensibilisation est faite « jeune » et plus elle est efficiente surtout dans cette matière où, comme nous avons eu à maintes reprises l’occasion de le développer, l’éthique doit être quasiment innée et jamais une contrainte.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :