Pourquoi garder son indépendance face aux laboratoires pharmaceutiques ? – Formindep


Vous êtes un futur prescripteur. Vous allez travailler dans un monde où le médicament domine et vous avez forcément entendu parler des scandales sanitaires comme le Médiator©, le Vioxx©, l’Accomplia© ou encore le Distilbène©. Mais il n’y a pas que les gros scandales, il y a aussi ceux dont on n’entend pas beaucoup parler…

Source: www.formindep.org

L’indépendance  des médecins est évidemment un sujet auquel je suis attaché. Le SNJMG est dans son droit en mettant en garde les jeunes médecins sur le fait de garder, pour un prescripteur son indépendance. Ceci je me permet de faire deux remarques. 

1) Les jeunes médecins sont certainement plus indépendants que les générations passées qui ont eu besoin de recourir à des logiciels d’aide à la prescription  pour prescrire en DCI car pendant leurs études ou internat il était de coutume d’apprendre le nom de marque des médicaments (les génériques étant peu ou pas développés et le droit de substitution – devenu depuis un devoir – non encore instauré). La prescription en DCI, qui n’est pas si facile, mais aidé par les logiciels agrées donne ainsi une liberté de prescription de facto qui fait que la visite médicale des laboratoires pharmaceutiques a un effet très relatif en terme d’influence sur la prescription et sans doute meilleure en terme d’information sur la molécule.

l’interdiction des cadeaux, y compris les post-it et autres crayons a contribué aussi, avec le contrôle de l’hospitalité à réduire l’influence, si tant est qu’il y en a eu, au sein des cabinets médicaux des industriels.

2) Le médecin est une personne éminemment respectable, qui exerce un beau métier (une vocation pour le généraliste de campagne) et il fait partie, même si certains d’entre eux rechignent à le dire, des personnes d’une intelligence supérieure à la moyenne. Le libre arbitre du prescripteur a donc pour moi toujours eu sa raison d’être et c’est prendre les médecins pour des imbéciles que de croire que l’on peut les acheter avec des diners et des cadeaux.

 

Ayant des amis médecins considérés comme seniors, ils me racontaient partir dans des destinations certes ensoleillés mais ne plus se souvenir de qui les avait invités. Ce qui me faisait dire déjà "Stop" aux laboratoires..

 

Médecins, élus, au autres décideurs, on achète qui veut bien se vendre. C’est une question de caractère, de choix personnel, bref.. d’éthique.

 

 

See on Scoop.itEthique et Toc !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :