La France s’interroge sur la greffe d’utérus


Deux équipes françaises, à Limoges et à l’hôpital Foch, se préparent à emboîter le pas à l’équipe suédoise du Pr Mats Brännström, la

Sourced through Scoop.it from: www.lequotidiendumedecin.fr

France Info en parlait hier. la pratique se fait dans d’autres pays..  A ce jour on peut donner lorsque l’on est un proche parent (comme un rein ou un poumon…) ou prendre l’organe sur une personne en état de mort cérebrale.. Mais contrairement à d’autres greffes.. ce besoin en organes ne sauve pas la vie d’une autre personne comme un coeur, un rein, etc… Alors .. on en revient au débat sur la fin de vie…

 

Puis-je donner mes organes, en précisant même ceux qui ne sont pas vitaux.. un coeur vaut-il un utérus ? non, me dira t’on.  Un oeil ? cela se discute peut-etre. 

 

Éthiquement je m’interroge, mais d’un autre coté il y a toutes les autres cas où des femmes n’ont pas ou plus d’utérus (Filles "Distilbène", cancers, endométriose ..) et qui ont toute légitimité à vouloir porter un enfant…

 

Une femme en age d’enfanter et qui ne voudrait plus d’enfants ( différent de "pas", car on ne sait jamais), pourrait-elle, si on modifiait la loi, donner son utérus et faire le bonheur d’une femme qui ne peut en l’état connaitre le bonheur d’être mère ?

See on Scoop.itSanté(s)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :