Le mercantilisme menace les communautés de pati…


Tribune. Un groupe de responsables d’associations de malades s’inquiète du détournement mercantile de réseaux conçus à l’origine comme des outils de démocratie sanitaire.

Source: www.scoop.it

Publicités

CP_27062014.pdf


Source: www.hatvp.fr

Les déclarations de patrimoine des ministres et secrétaires d’Etat du gouvernement Valls ont été publiées ce vendredi matin sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, www.hatvp.fr . Cette obligation, à laquelle s’était plié déjà le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, fait suite à la loi votée par le Parlement après l’affaire Jérôme Cahuzac, soupçonné d’avoir détenu des comptes bancaires non déclarés à l’étranger.
A noter qu’en matière de transparence les liens d’intérêts ont leur importance mais ce qui fait le plus "jaser" ce sont les évaluations de patrimoine. Depuis ce matin chacun y va de son mot et/ou des ses justifications. Ce qu’il faut regarder, ce n’est pas le montant du patrimoine, même si c’est très français, et de fermer toute responsabilité ministérielle à quelqu’un qui serait assujeti à l’ISF (Souvenons de la question du cens et de ses raisons) mais bien de vérifier l’évolution du patrimoine d’un élu, d’un représentant de l’autorité publique afin de veiller à l’absence d’enrichissement personnel. Evidemment un système parfait voudrait que la "surveillance" ou vigilance se fasse après le mandat, ce serait bien idiot de recevoir des pots-de-vin trop visibles…Enfin, loi ou pas.. on ne déclare que l’on veut bien déclarer. cela n’empechera pas une nouvelle affaire Cahuzac.. sans éthique personnelle, point de salut chers lecteurs assidus !

%d blogueurs aiment cette page :