Plainte en ligne auprés de la CNIL


IMG_9346.jpg

Image by Cyril Cavalié via Flickr

La CNIL propose enfin un service qui va satisfaire bon nombre d’internaute..la plainte en ligne.

Si vous êtes comme moi, avec des adresses mails et professionnelles, celles-ci sont revendues à des propsects et qui vous inondent de mails. Ceux-ci sont à distinguer des Spams « purs » mais certains jours (surtout depuis 15 jours pour moi !) cela devient de pire en pire.

Normalement au bas de chacun de ces mails de prospection commerciale  (ou autre) il devrait y avoir un lien pour se désinscrire. soit ce lien existe et fonctionne et c’est trés bien..

..soit, ce qui arrive souvent, ce lien est présent mais envoie sur une page d’erreur…(faux lien…pas à jour etc)

Soit il n’y a pas de liens du tout..Alors on repond à la société en la menaçant de saisir la CNIL et celle-ci de répondre qu’elle ne peut gérer les milliers d’adresses, qu’elle a plusieurs listes qu’il faut lui donner l’adresse d’arrivée (hors parfois on a pas envie de leur lister toutes nos adresses mails!! (il y a une vérification à faire dans « propriété du mail mais fastidieuse)  ..etc. je me suis déjà trés fortement confronté à des fabricants de Tee-Shirts publicitaires jusqu’à ce que j’envoie le mail en copie à la CNIL et à l’ensemble des autres cleints qu’ils avaient mis par méagrde en copie visible…et qui ont tous râlé…+ j’avais envoyé le modèle de lettre…etc..

Aujourd’hui c’est simple ! vous cliquez sur le lien suivant et vous le faites en ligne..

Pas testé encore l’efficacité du système mais je ne doute d’avoir à le faire dans les deux jours…

Bon courage à vous  !

Publicités

les patients donnent leur propre avis sur des médicaments


Un site Internet de notation des médicaments, meamedica.fr, vient d’ouvrir. Le patient peut y écrire librement son opinion en décrivant son expérience d’utilisateur. Il est également invité à noter, en délivrant des étoiles allant de un à cinq, l’efficacité, les effets secondaires ainsi que leur gravité et la facilité d’emploi des produits.

« Toutes les classes de médicaments sont concernées », souligne Le Quotidien du Médecin. Le site, développé par Wendela Wessels, néerlandaise qui a commencé sa carrière chez Eli Lilly au service d’information médicale

se présente comme indépendant et ne recueille pas de publicité. Les avis ne sont ainsi publiés qu’après avoir été regardés par un pharmacien.

(Comment est financé le site…)

L’existence d’un tel site Internet peut surprendre en France et l’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) ne cautionne pour l’instant pas l’existence ou la mise en œuvre d’un tel site déjà actif en Allemagne, Suisse, et en Autriche.

Certes, la loi  HPST prévoit que les patients puissent se le déclarer des effets indésirables graves mais la pharmacovigilance reste toutefois l’apanage des professionnels et les avis d’un patient sont néanmoins  sujet à caution quant à l’efficacité du médicament sur certaines classes thérapeutiques.

Loin de minimiser l’appréciation du patient sur son état de santé, il est possible de s’apercevoir d’une évolution favorable pour certaines pathologies courantes néanmoins un examen médical, un rendez-vous avec un médecin dans certains cas des bilans plus importants permettront de juger effectivement de l’efficacité du traitement sur la personne concernée.

Il est à craindre que le système ne relate que les effets collatéraux de la prise de médicaments, douleur d’estomac, migraines, mal-être , sans que cela ne remette en cause l’efficacité thérapeutique du produit.

La publication des avis intervient après avoir été  « validée » par un pharmacien – dont on ne sait la qualification ni la légitimité – reste toutefois de nature à laisser l’auteur sur une certaine réserve quant à la mise en œuvre d’un tel site Internet.

Cela peut se concevoir par contre, quant à la facilité d’emploi, l’incompréhension des notices qui restent parfois, bien que réglementée assez abscons pour le commun des patients, le caractère insécable de médicaux de comprimés supposés être pris par moitié ou par quart, ou encore, tout le monde connu cela le caractère indigeste d’un sirop pour les enfants en raison d’un parfum chimique à la fraise ou à la framboise qui repousserait plus d’un adulte subclaquant !!

Tout comme la pléthore de sites Internet parlant des médicaments, se pose le problème du contrôle, qui plus est lorsque ceux-ci sont hébergés à l’étranger.

Source : Pharmaceutiques ; meamedica.fr, Le Quotidien du Médecin

méamédica.fr

Portail e-Justice européen


Mise en ligne du portail sur le droit européen.  Plus accessible que le site de la commission, Eudralex ou recherche par DG, ce site qui ressemble à Service Public semble a priori facile d’accès.

Portail e-Justice européen.

Bon la commission prend soin de dire que

Les informations figurant sur la présente page ne reflètent pas nécessairement la position officielle de la Commission européenne. La Commission décline toute responsabilité en ce qui concerne toute information ou donnée figurant dans le présent document ou à laquelle il est fait référence. Veuillez consulter l’avis juridique pour connaître les règles de droits d’auteur applicables aux pages communautaires.

Mais c’est tout de même pratique…

%d blogueurs aiment cette page :